L'évolution des modes de travail en 2020

 

Notre façon de travailler et l’utilisation des espaces de travail ont complètement changé ces 20 dernières années. Et tout laisse à penser que nos habitudes vont encore changer dans les années à venir. Mais quelle sera l’évolution des modes de travail en 2020 ?

Le tableau ci-dessous illustre les principales évolutions du travail :

L'évolution des modes de travail d'ici 2020

De la routine au travail créatif

Peter Drucker, conseiller en gestion d’entreprise, a été le premier, en 1959, à décrire la montée du « travail du savoir », dans son ouvrage intitulé Que sera demain... ? Prévisions.  Trois décennies plus tard, Drucker est convaincu que le savoir constitue une ressource économique plus importante encore que la terre, le travail ou les actifs financiers.

Avec le recul dont elles disposent à présent sur la façon dont nos espaces de travail évoluent, les entreprises rattrapent peu à peu le retard qu’elles avaient pris sur la réalité pressentie par Drucker.

Le travail individuel routinier est de plus en plus délaissé au profit de tâches basées sur un projet.

On travaille désormais en groupes, résolvant des problématiques complexes au sein d’équipes aux profils différents et aux compétences variées. Les thèmes abordés ont souvent un caractère unique et requièrent des modes de pensée et des processus de travail créatifs.

 

Mobilité et flexibilité plutôt que bureaux statiques

Si le travail était historiquement réalisé dans un bureau centralisé (généralement le siège de la société), il se fait également aujourd’hui à distance depuis plusieurs sites, notamment depuis le domicile.

Grâce à des dispositifs informatiques mobiles, une connectivité sans fil à haut débit et diverses applications, l’omniprésence de la mobilité vient compléter cette évolution. Elle évite les principales causes de frustration qui peuvent exister avec le travail à distance, comme la lenteur des connexions ou les interruptions intempestives de vidéos ou de téléconférences.

Aujourd’hui, la situation géographique ne constitue plus un frein, puisque toute personne disposant d’un ordinateur portable et d’un compte Skype est susceptible de se faire embaucher.

 

Les bureaux partagés sont en vogue

L’utilisation de nos espaces de travail est également en train de changer. Avant, chacun disposait d’un bureau et d’un espace de travail plus ou moins vaste selon sa position dans la hiérarchie. Le bureau du PDG était donc, par exemple, considérablement plus grand que celui du stagiaire fraîchement diplômé.

Dans les environnements de travail actuels, par contre, les collaborateurs partagent leurs bureaux. Ils ne disposent pas de bureaux fixes, mais de salles qu’ils peuvent utiliser de façon flexible en fonction des tâches à effectuer et du contexte de travail.

 

Les espaces de travail répondent à de nouvelles exigences

Le travail évolue progressivement vers la mobilité, la flexibilité et une connectivité omniprésente. Les environnements de travail doivent s’adapter en conséquence.

Ces espaces devront répondre à quatre exigences :

  1. Possibilité d’interaction (visuelle, physique et virtuelle)
  2. Flexibilité (souplesse et adaptation aux changements)
  3. Diversité (adaptation à de nombreuses activités et fonctions)
  4. Capacité (réponse efficace aux exigences physiques et virtuelles de l’utilisateur)

Enfin, les bâtiments sont de plus en plus « intelligents », regorgeant de technologies pour faciliter la vie des occupants. Des capteurs permettront de surveiller la température corporelle des employés et de régler la climatisation ou le chauffage par exemple.

Les entreprises sont désormais capables d’adapter les espaces aux besoins spécifiques des occupants et de créer des expériences uniques.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'évolution des modes travail et les grandes tendances qui impactent nos environnements de travail ? Téléchargez notre Livre Blanc !

New Ways of Working | The workplace of the future