Les 3 grandes tendances du Facility Management (FM) en 2020

Quels facteurs économiques, sociaux et culturels façonnent l'avenir de l'industrie du facility management ? Examinons ce que vous devez prendre en compte pour assurer la pérennité de vos activités en 2020 et garantir votre succès à long terme.

 

Externalisation et hausse du coût du travail

Pour commencer, l'externalisation du facility management continue de gagner en popularité. Cela résulte, en grande partie, de la demande croissante liée aux nouvelles expériences de travail et de la réduction des coûts d'exploitation. Cette tendance est en outre alimentée par la complexité de la gestion d'une vaste gamme de services et par le coût conséquent des équipes FM internes.

Dans le monde moderne actuel, les entreprises sont soumises à une forte pression pour offrir de la valeur à leurs clients. Cette quête les oblige à innover constamment et à élargir leurs services de base pour offrir de plus en plus de valeur. La conséquence de cela est souvent une réduction de leur budget de facility management, au moment même où les employés et les clients s'attendent à de meilleures expériences de travail. C'est exactement ce qui fait de l'externalisation une proposition si attrayante.

Révolutionner la technologie et la digitalisation

Le paradigme technologique est de plus en plus utilisé pour améliorer l'efficacité et réduire les coûts. En effet, l'Internet des objets (IoT) est de plus en plus adopté dans les domaines de l'informatique, de l'éclairage interne des bâtiments et du contrôle du climat. L’autre exemple est celui de la robotique qui permet aussi de réduire les coûts en facility management. Aussi, l'automatisation est bien adaptée aux tâches dangereuses et chronophages. Certains Facility Managers optent déja pour des robots afin d'exécuter certaines tâches de nettoyage par exemple. De plus, l’utilisation de la technologie au service du FM offre de réelles économies opérationnelles, facilitant son expansion au cours de la prochaine décennie.

Personnalisation du lieu de travail et bien-être

La productivité et le bien-être des employés ont pris une place centrale ces dernières années, la valeur d'un personnel heureux et engagé étant pleinement reconnue. Cela a conduit à une tendance créatrice de stratégies de travail favorisant activement l'engagement, l’épanouissement et, en fin de compte, la productivité des collaborateurs. Ces stratégies sur le lieu de travail doivent s'adapter à une main-d'œuvre de plus en plus diversifiée, en personnalisant les services en fonction de leurs besoins distincts. Les nouvelles générations par exemple, exigent de plus en plus de services alimentaires respectueux de l’environnement, du mobilier écologique et des événements qui tiennent compte de l'effacement des frontières entre la vie privée et la vie professionnelle. Les attentes des employés vis-à-vis de leur lieu de travail ont beaucoup changé au cours des 20 dernières années - et continueront à évoluer rapidement. Les acteurs du facility management devront continuer à évoluer pour répondre aux tendances de demain.

 

Pour résumer, le recours à l’externalisation augmentera considérablement et concernera tous les secteurs de l'industrie, y compris l'aéronautique, la banque, la santé, le secteur des technologies… Le seul point d'incertitude est de savoir où se situeront exactement les priorités des clients qui cherchent à ajouter de la valeur à leurs services.

Bien entendu, le coût reste un des facteurs déterminants, car il est souvent ce qui incite les entreprises à externaliser leurs services en premier lieu. Cependant, les entreprises vont très probablement investir aussi dans des services de qualité supérieure, car elles voient l'avantage concurrentiel que cela représente en termes notamment d’attraction et de rétention des talents. Et ce ne sont pas les nombreuses études scientifiques liées à l’impact de l'environnement de travail sur la santé, le bien-être et la productivité qui diront le contraire !

Vous voulez en savoir plus ? Nos idées ont été inspirées par ce récent rapport de McKinsey et par notre livre blanc sur la vision d’ISS en 2020.